Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2016 4 31 /03 /mars /2016 11:25

A mon ami Ouakaltio…

Ta publication sur ton mur facebook en date du 29 mars 2016 me fait réagir.

Aboubacar Ouakaltio Ouattara :Augustin Thiam: " je ne pense pas que le multipartisme nous ai apporté grande chose. (...) Il nous faut un pouvoir un peu autocrate,pas dictatorial mais un pouvoir fort qui va imposer une certaine éducation au peuple "Je suis d accord avec lui."

Je comprends ton pessimisme au sujet de la démocratie vue que notre classe politique a failli sur plusieurs axes depuis l’instauration du multipartisme. Cette classe politique, ces hommes politiques, au pouvoir ou à l’opposition n’ont pas joué franc jeu avec le peuple qu’ils sont censés représenter. Ils ont plutôt manipulé la population, dont la plupart des membres, est analphabète. Ce n’est pas la démocratie en elle-même qui est nocive. C’est la mauvaise foi de ceux qui sont censés représenter le peuple qui doit être pointée du doigt. Les élites politiques n’ont pas toujours planché pour une véritable démocratisation. Ils n’ont pas suffisamment formé le bas peuple à l’idée de la démocratie, par peur que le peuple prenne conscience de ce qu’en démocratie, c’est lui qui a le vrai pouvoir. Les politiciens ivoiriens, de tous les bords, ont très souvent surfé sur la fibre ethnique ou régionale. C’est le « Je suis votre fils » qui fait mal à la démocratie et non la démocratie qui fait mal au pays. Tu conviens avec moi que le vote ethnique qu’on a remarqué au fil des élections est la résultante de cette mauvaise foi des hommes qui nous gouvernent.

Comment contrebalancer la vilénie de cette classe politique, (qui je pense, dois vite passer)? Faut-il y opposer l’autocratie ? L’autocratie fait peur. C’est un permis de tuer. L’autocratie est un régime politique où un seul individu détient le pouvoir, alors qualifié de pouvoir personnel et absolu. C’est un régime totalitaire qui nous empêchera, toi et moi, de le critiquer sur les réseaux sociaux, pour ne donner que ce petit exemple illustratif. Dans un pays démocratique, tous les citoyens ont le droit de participer, de près ou de loin, aux décisions qui les touchent. L’autocratie est souvent affiliée à la dictature. La littérature à ce sujet ne fait pas de cadeau. Je t’envoie aux différents moteurs de recherches sur internet pour ne pas être longue. Un régime politique autoritaire est un régime politique qui par divers moyens cherche la soumission et l'obéissance de la société. Cela passe par la propagande et la répression. Le peuple n'a pas le droit de vote, ou le système électif rend les votes sans objet. On assiste à la restriction des libertés individuelles. Il ne fait pas bon vivre sous un tel régime.

Je milite plutôt pour l’émergence d’une nouvelle classe politique responsable et une éducation accrue à la démocratie du peuple. Cette éducation peut commencer depuis les classes passerelles, les écoles, lycées et collèges, les hameaux, les régions. Il faut démocratiser l’enseignement de la démocratie de sorte qu’on ne voit plus le « il est notre fils », mais que supplante « ce qu’il peut faire pour le pays ». N’ayons pas peur de la démocratie. C’est elle qui a quand même permis le partage du pouvoir exécutif avec la nomination d‘un premier ministre, l‘instauration du multipartisme et à la tenue des premières élections multipartites. Elle a également favorisé la libéralisation du secteur économique, la reconnaissance légale d‘une presse d‘opposition et la création de syndicats. La saine utilisation de ces acquis permettra à notre pays de rêver d’un avenir meilleur. Ce qu’il faut, ce sont des hommes neufs. Je suis optimiste pour un nouveau départ. C’est pourquoi, pour une opinion éclairée, je m’engage dans ce débat.

Amicalement,

Nesmon De Laure

Ta condisciple devenue ta consœur

Partager cet article

Repost 0
Published by nesmondelaure
commenter cet article

commentaires

De Laure 01/04/2016 14:26

Hee oui Paul! Bien dommage...

Paul 31/03/2016 14:06

Il est intolérable que des gens viennent soutenir ce genre de choses sur la TV nationale en plein 21e siècle. Même les monarchies actuelles ne sont pas autocratiques. Des gens vivent dans ce pays, avec l'idée que tout leur appartient. On parle encore de familles là où la République devrait triompher partout.